Objet du blog

Ce blog présente principalement des articles sur les actualités concernant les religions, la spiritualité protestante, la culture et la langue occitanes, l'actualité personnelle et familiale. On peut aussi s'y trouver quelques billets d'humeur...

Aquel blòg presenta principalament d'articles sus las actualitats pertocant las religions, l'espiritualitat protestanta, la cultura e la lenga occitanas, l'actualitat personala e familiala. Se pòdon trobar qualques mots bilhetas d'umor...

mardi 19 juin 2018

L'amor frairal e l'amor pels quites enemics


Matieu 5, 43-48 (Evangèli d'uèi 19 de junh)

 Avètz ausit que  foguèt dich als ancians: "Aimaràs ton pròche e asisaràs  ton enemic". Mas ieu vos disi: Aimatz vòstres enemics, e pregatz per los que vos persecutan.
De tal biais vos endevendretz filhs de vòstre Paire qu'es dins los cèls, pr'amor que, el, fa se levar son solelh suls maissants e suls bons, e plòure suls justes e suls injustes. Car se se trapa qu'aimetz los que vos aiman, quina paga n'avètz? E qu'e mai (los talhaires), los publicans fan pas çò meteis? E se saludatz solament vòstres fraires, de que fasètz de mai (que los autres)? Es que los de las nacions fan pas çò meteis?
Seretz doncas perfièches, vosautres,  coma vòstre Paire celèst es perfièch.

*****
Quin messatge dificil d'ausir e de respectar dins aquel mond d'intoleréncia e de violéncia. mas quin messatge poderós e meravilhós!


______________________

"Aimez vos ennemis..."


Dans ce monde de brutes le message évangélique reste plus que jamais nécessaire, puissant et décalé. Certes difficile à mettre en pratique, mais quel message magnifique!

Matthieu 5, 43-48 (Evangile d'aujourd'hui, 19/06)

5.43
Vous avez appris qu'il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi.
5.44
Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent,
5.45
afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.
5.46
Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous? Les publicains aussi n'agissent-ils pas de même?
5.47
Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d'extraordinaire? Les païens aussi n'agissent-ils pas de même?
5.48
Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.

________________________________

Piratage


Attention! Ma boîte mail orange a été piratée dans la nuit du 18/06 à 4h48 et 4h58. Surtout ne pas répondre ni me contacter aujourd'hui par orange. Merci

________________

samedi 2 juin 2018

HOMÉLIE DE ZÉNON DE VÉRONE SUR JOB


Dans cette homélie, Zénon  explique que Job est la préfiguration du Christ.

 

Job et le Christ.

Autant qu'il nous est donné de le comprendre, frères très chers, Job offrait une préfiguration du Christ. Comparons-les pour saisir cette vérité. Job est appelé par Dieu un homme juste. Le Christ est la justice, et tous les bienheureux se désaltèrent à sa source ; car c'est de lui qu'il est dit : Pour vous se lèvera le soleil de justice. Job est appelé un homme vrai. Mais la vraie vérité, c'est le Seigneur, qui dit dans l'Évangile : Moi, je suis le Chemin et la Vérité.

Job fut riche. Et y a-t-il plus riche que le Seigneur, lui dont tous les riches sont les serviteurs, lui qui possède le monde entier et toute la nature, comme dit saint David : Au Seigneur, le monde et sa richesse, la terre et tous ses habitants. Le diable tenta Job par trois fois. De même, d'après l'Évangile, il a essayé par trois fois de tenter le Seigneur. Job a perdu toutes les richesses qu'il avait. Et le Seigneur a délaissé par amour pour nous tous les biens au ciel ; il s'est fait pauvre pour nous rendre riches. Le diable, dans sa fureur, a fait mourir les fils de Job. Et le peuple pharisien, dans sa folie, a tué les fils du Seigneur, les prophètes. Job fut couvert d'ulcères. Et le Seigneur, en s'incarnant, a été souillé par les péchés de tout le genre humain.

La femme de Job l'exhorte à pécher. Et la Synagogue pousse le Seigneur à imiter la conduite corrompue des anciens. On nous rapporte que les amis de Job l'insultèrent. Et le Seigneur a été insulté par ses prêtres, par ses adorateurs. Job est assis sur un fumier plein de vermine. Le Seigneur lui aussi gisait sur un véritable fumier, c'est-à-dire sur la boue de ce monde, parmi des hommes qui sont une véritable vermine, tout bouillants de crimes et de convoitises diverses.

Job a retrouvé la santé et la richesse. Le Seigneur, en ressuscitant, a donné à ceux qui croient en lui non pas seulement la santé, mais l'immortalité, et il a retrouvé sa domination sur toute la nature, comme il l'a lui-même affirmé : Tout m'a été confié par mon Père. Job a engendré des fils pour le remplacer. Le Seigneur aussi, après les prophètes, a engendré ses fils, les saints Apôtres. Job, ayant retrouvé le bonheur, s'est endormi dans la paix. Et le Seigneur demeure béni éternellement, avant les siècles, et à partir des siècles, et pour tous les siècles des siècle.


*****

Zénon de Vérone est né en Afrique (en Maurétanie)  au début du IVe siècle. Il quitta sa province natale pour venir à Vérone.
Après avoir été moine, il fut élu évêque de la ville en 362.
Il combattit vigoureusement l'arianisme. 

Il est l'auteur de 127 sermons transmis sous son nom. Ediités à Venise 1508, Vérone 1586 (Bibliothèque capitulaire de Vérone).
cf: Pietro et Girolamo Ballerini: "Sansti Zenonis Veronensis sermones, 1739. Patrologie latine 11, col 11-600. Et aussi : Augsbourg en 1788.

---------------------------


vendredi 1 juin 2018

Les USA augmentent les droits de douane sur la sidérurgie européenne.


Les Etats-Unis augmentent les droits de douanes sur la sidérurgie européenne de façon unilatérale? 

La réponse de l'Europe devrait être la suivante:

Boycott ou taxation supplémentaire  non seulement des jeans, des Harley-Davidson, mais aussi de Coca-Cola, des Mac Donald, des Quick, des KFC, des Nike, des Boeing, des Chevrolet, des Ford, des séries et  films américains, des parcs Eurodisney, etc...

Nous pouvons répondre!

Ce sera bénéfique pour notre industrie aéronautique et automobile et pour notre santé physique et mentale!

Vergonha au Président Donald Trump!

____________________

samedi 26 mai 2018

LOS TRENCA-LENGA

Quina vergonha! Es pas de possible de legir de conariás coma aquò! 

De segur, la"Gramatica de l'Alibèrt" existissiá pas en 1835, e lo Trobar èra luènh dins lo temps...mas aquela cosigna es la pròba de l'ignorànçia dels caps de l'Educacion Nacionala. 

Ailàs, a pas tròp cambiat tot aquò!

Vaquí çò qu'ai legit dins lo "PAPIERÒT MENERBÉS" (in La Semaine du Minervois, 24/05/18)
LOS TRENCA-LENGA

En 1835, dins Òlt, se balhava aquela consigna als ensenhaires : « Considérant la funeste influence que l'usage du patois exerce sur la prononciation de la langue française et sur sa pureté ; considérant que l'unité politique et administrative du royaume réclame l'unité du langage dans toutes ses parties ; considérant que les dialectes méridionaux, quelques respectables qu'ils nous paraissent comme héritages de nos aïeux, n'ont pu s'élever au rang des langues écrites ; qu'ils n'ont pas su formuler une grammaire, ni fixer une orthographe, qu'ils n'ont produit aucun ouvrage remarquable, et que leur usage habituel a été signalé par des bons esprits comme une principale cause de la supériorité littéraire du nord de la France sur le Midi, le comité interdit le patois dans les écoles primaires, les instituteurs ne l'emploieront jamais et veilleront à ce que les élèves n'en fassent pas usage. »

Dos sègles mai tard, las causas an pas cambiat. O puslèu, si : la lenga es plan mens presenta dins la societat e se li refusa los mejans d'èsser ensenhada, los mejans de son expression. L'autre còp, al Parlament, se parlèt de l'estatut de las escòlas non-contractualizadas. Per las Calandreats, es l'Estat que decidèt que caliá cinc ans d'existéncia abans de passar jos contracte. Ara, vòlon impausar tre la dobertura las condicions que devián aver (e el, l'Estat, balhar) al cap de cinc ans. Un deputat breton dobriguèt la maissa per defendre las escòlas en lengas minorizadas. Una deputada En marcha (En marcha arrèr probable) respondèt en balhent l'exemple d'una escòla… salafista ! Un deputat de la França Insotmesa (mas plan sotmesa a l'ideologia jacobina) diguèt que coneissiá Maria Roanet, mas que de lengas en mai a l'escòla, caliá pas quichar ! Lo Ministre respondèt que lo cas de Calandreta, Diwan, Ikastola… seriá gaitat « amb benvolença ». Mas aquesta benvolença figura pas brica dins la lei… Benvolença : vos daissarem jogar un bricon dins vòstre recanton, e pas mai !

Dins l'ensenhament public, es l'infèrn per dobrir classas bilengas. I a totjorn un rector reguèrgue, un(a) DASEN (se disiá Inspector d'Acadèmia) opausat, unes ensenhaires que vòlon pas d'aquò dins lor escòla… per faire cabuçar los projèctes l'un puèi l'autre. L'auséncia forçada dins lo primari redusís las possibilitats de continuitat amb lo segondari.

E lo president de dire que cal desvolopar la francofonia dins un esperit de pluralitat e de diversitat culturalas, en sotalinhant que dins l'espaci francofòne, França ten un estatut particular : ten una sola lenga, « Il n’y a que les Français qui n’ont que le Français. »!!! Aquela asenada empega, mas se podiá saufinar amb çò qu'exprimèt en Corsega coma refús de l'expression insulara. E de citar a bodre la beutat de Villers-Cotterets e l'òbra civilisatriça de l'abat Grégoire. Tota la moneda que l'Estat met pas a defendre la pluralitat linguistica sus son territòri, la va metre (e encara mai) a la refeccion del castèl de Villers-Cotterets ! 

Deslengat Roch

vendredi 25 mai 2018

COMMENTAIRE DE GRÉGOIRE D'AGRIGENTE SUR L'ECCLÉSIASTE (Qo 9,7)


A propos de Qohéleth 9,7

COMMENTAIRE DE GRÉGOIRE D'AGRIGENTE SUR L'ECCLÉSIASTE 

« Tu as mis la joie dans notre cœur »

Va, mange ton pain dans la joie et bois de bon cœur ton vin, car déjà Dieu a agréé ta conduite. Que tes vêtements soient blancs, et que l'huile ne manque pas sur ta tête.
Qo 9,7


Si nous voulons expliquer cette parole dans son sens immédiat et naturel, nous dirons que c'est une exhortation judicieuse, par laquelle l'Ecclésiaste nous invite à délaisser et à mépriser les ornières tortueuses et perverses des hommes mauvais et ennemis de la vérité. Si nous vivons avec droiture, si nous sommes attachés à la doctrine d'une foi pure envers Dieu, nous mangerons notre pain dans la joie et nous boirons notre vin de bon cœur. Alors nous ne tomberons pas dans des doctrines mauvaises ni dans une conduite perverse. Au contraire, nous aurons toujours des pensées droites et, de tout notre pouvoir, nous accorderons notre miséricorde et nos bienfaits aux malheureux et aux pauvres. Car, évidemment, Dieu se complaît en ceux qui ont de tels soucis et qui agissent de la sorte. ~
Mais l'interprétation spirituelle nous élève à des réflexions plus hautes. Elle nous fait penser au pain céleste et sacramentel qui descend du ciel et qui donne la vie au monde, de même, elle nous invite à boire de bon cœur le vin spirituel, c'est-à-dire celui qui a jailli du côté de la vraie vigne, lors de la Passion qui nous sauve. C'est à ce sujet que l'Évangile du salut nous dit : Jésus, ayant pris le pain, le bénit et dit à ses saints disciples et Apôtres : Prenez, mangez : ceci est mon corps, qui est rompu pour vous en vue du pardon des péchés. De même pour la coupe, il a dit : Buvez-en tous : ceci est mon sang, celui de la nouvelle Alliance, qui est répandu pour vous et pour la multitude en vue du pardon des péchés. En effet, ceux qui mangent ce pain et boivent ce vin sacramentel se réjouissent vraiment et pourraient s'écrier: Tu as mis la joie dans notre cœur ! ... /...

jeudi 24 mai 2018

Recherche de Dieu.


Voici un texte que j'aime méditer car il invite à l'humilité dans la démarche de la recherche de Dieu.

INSTRUCTION DE COLOMBAN SUR LA FOI

Qui scrutera les profondeurs de Dieu ?

Dieu est partout, tout entier, immense. Partout il est proche, selon le témoignage qu'il donne de lui-même : Je suis, dit-il, un Dieu proche, et non un Dieu lointain. Le Dieu que nous cherchons ne demeure donc pas loin de nous : nous l'avons parmi nous si nous en sommes dignes. Il habite en nous comme l'âme dans le corps, si du moins nous sommes pour lui des membres sains que le péché n'a pas tués. ~ À cette condition, il habite vraiment en nous, lui qui a dit : J'habiterai et je marcherai au milieu d'eux. S'il nous fait la grâce d'habiter en nous, nous sommes véritablement vivifiés par lui, comme ses membres vivants. En lui, dit l'Apôtre, nous avons la vie, le mouvement et l'être.

Mais qui pourra suivre le Très-Haut jusqu'en son être inexprimable et incompréhensible ? Qui scrutera les profondeurs de Dieu ? Qui risquera de traiter de l'origine éternelle de l'univers ? Qui se glorifiera de connaître le Dieu infini qui emplit tout et enveloppe tout, pénètre tout et dépasse tout, embrasse tout et se dérobe à tout, lui que personne n'a jamais vu, tel qu'il est ? Que nul n'ait donc la présomption de sonder l'impénétrable profondeur de Dieu, le quoi, le comment, le pourquoi de son être. Cela ne peut être ni exprimé, ni scruté, ni pénétré. Crois simplement, mais avec force, que Dieu est et qu'il sera tel qu'il a été, car Dieu est immuable.

Qui donc est Dieu ? Père, Fils et Esprit Saint, Dieu est un. Ne te demande rien de plus au sujet de Dieu. Que ceux qui veulent savoir le fond des choses concernant Dieu commencent par considérer l'ordre naturel. Le savoir concernant la Trinité est en effet justement comparé à la profondeur de la mer, dont la Sagesse a dit : Ce qui est profond, qui peut l'atteindre ? Comme le fond des mers est invisible aux regards des hommes, ainsi la divine Trinité demeure insaisissable à la compréhension humaine. C'est pourquoi, si quelqu'un veut comprendre ce qu'il doit croire, qu'il ne s'imagine pas pouvoir le faire davantage par des raisonnements que par la foi ; car la sagesse divine ainsi recherchée se retirera plus loin encore.

Recherche donc la suprême connaissance non en discutant, mais en menant une vie parfaite, non par la langue mais par la foi qui jaillit d'un cœur simple et n'est pas le résultat des conjectures d'une docte impiété. Si tu cherches l'ineffable par des raisonnements, il s'éloignera davantage de toi ; si c'est par la foi, la sagesse se tiendra où elle demeure : à ta porte ; et où elle se tient, elle peut être vue, ne fût-ce qu'en partie. En toute vérité, elle est atteinte dès l'instant où l'on croit à l'invisible, sans pour autant le comprendre. Puisque Dieu est invisible, nous devons croire en lui ; et cependant Dieu peut être vu en quelque manière par le cœur pur.