Objet du blog

Ce blog présente principalement des articles sur les actualités concernant les religions, la spiritualité protestante, la culture et la langue occitanes, l'actualité personnelle et familiale. On peut aussi s'y trouver quelques billets d'humeur...

Aquel blòg presenta principalament d'articles sus las actualitats pertocant las religions, l'espiritualitat protestanta, la cultura e la lenga occitanas, l'actualitat personala e familiala. Se pòdon trobar qualques mots bilhetas d'umor...

lundi 10 septembre 2018

Béatitudes (suite) La pureté du cœur et la paix

Heureux ceux qui ont le cœur pur car ils verront Dieu! 
 (Mt 5, 8) 
 



C'est à juste titre que la béatitude de voir Dieu est promise à la pureté du cœur. En effet, un regard souillé ne pourra pas voir la splendeur de la vraie lumière et ce qui sera la joie des âmes limpides sera le châtiment des âmes boueuses. Il faut donc détourner ses yeux des vanités terrestres qui les obscurcissent et nettoyer notre œil intérieur de toute souillure d'iniquité ; c'est ainsi qu'un regard paisible se rassasiera de l'incomparable vision de Dieu.

Nous avons compris que la béatitude suivante nous enseigne comment mériter cela : Heureux les artisans de paix, car ils seront appelés fils de Dieu. Cette béatitude, mes bien-aimés, ne vient pas d'une entente banale ou d'une concorde quelconque, mais de celle dont l'Apôtre dit : Soyez en paix avec Dieu. Elle prophète David : Grande est la paix des amis de ta loi ; pour eux, plus d'obstacle.

Sermon sur les Béatitudes - Léon le Grand

*****






vendredi 7 septembre 2018

Béatitudes: La pauvreté apostolique


La pauvreté apostolique
On ne peut en douter : les pauvres obtiennent la vertu d'humilité plus facilement que les riches. Car les premiers, dans leur indigence, ont pour amie la douceur, tandis que les autres, dans leur opulence, ont la fierté pour compagne. Pourtant, on trouve aussi chez beaucoup de riches une disposition à user de l'abondance non pas pour se gonfler d'orgueil, mais pour exercer la bienfaisance ; ils comptent parmi leurs plus grands bénéfices ce qu'ils dépensent pour soulager la misère et la peine d'autrui.

Les hommes de toutes les catégories et toutes les classes peuvent se rejoindre dans cette vertu, car ils peuvent avoir la même intention sans posséder la même fortune. Peu importe l'inégalité des ressources terrestres chez ceux qui sont égaux quant aux biens spirituels. Heureuse, donc, cette pauvreté qui n'est pas entravée par l'amour des richesses temporelles, qui ne désire pas accroître ses ressources en ce monde, mais convoite de s'enrichir en biens célestes.

Les Apôtres, les premiers après le Seigneur, nous ont donné l'exemple de cette pauvreté généreuse. Ils ont abandonné tous leurs biens sans exception. Pêcheurs de poissons, ils se sont transformés, par une rapide conversion, en pêcheurs d'hommes ; ils ont suscité de nombreux imitateurs de leur foi, lorsque, dans la première génération de l'Église, tous les croyants n'avaient qu'un seul cœur et une seule âme. En abandonnant totalement leurs biens et leurs possessions, ils s'enrichissaient des biens éternels par leur généreuse pauvreté. Selon la prédication des Apôtres, ils se réjouissaient de ne rien avoir en ce monde, et de tout posséder en possédant le Christ.

C'est ainsi que l'Apôtre saint Pierre, alors qu'il montait au Temple et qu'un boiteux lui demandait l'aumône, déclara : De l'argent et de l'or, je n'en ai pas ; mais ce que j'ai, je te le donne : Au nom de Jésus Christ de Nazareth, lève-toi et marche. Qu'y a-t-il de plus sublime que cette humilité ? Qu'y a-t-il de plus riche que cette pauvreté ? Elle n'a pas les subsides de l'argent, mais les ressources de la nature. Cet homme que sa mère avait enfanté infirme, Pierre l'a guéri d'un mot. Et lui qui ne donnait pas une pièce de monnaie avec l'image de César, a rétabli dans un homme l'image du Christ.

Or, les richesses de ce trésor n'ont pas secouru seulement l'homme rendu capable de marcher, mais aussi les cinq mille hommes qui ont cru alors, comme l'Apôtre les y exhortait, à cause de ce miracle de guérison. Et ce pauvre, qui n'avait pas de quoi donner à un mendiant, a donné la grâce de Dieu avec une telle profusion qu'après avoir remis sur pied un seul homme, il rendit de même à des milliers de croyants la santé du cœur et rendit tous ces boiteux alertes et libres dans le Christ.


Léon le Grand - Sermon sur les Béatitudes

*****

Béatitudes...


Heureux les pauvres de cœur, car le Royaume des cieux est à eux. 
Mt 5, 3

Quelle est la doctrine du Christ, ses propres paroles le proclament : ceux qui désirent parvenir à l'éternelle béatitude doivent découvrir les degrés de cette ascension vers un bonheur infini : Heureux, dit-il, les pauvres de cœur, car le Royaume des cieux est à eux. On aurait pu se demander de quels pauvres parlait la Vérité si, en disant : Heureux les pauvres, elle n'avait pas précisé de quel genre de pauvres il fallait l'entendre ; et il aurait paru suffire, pour mériter le Royaume des cieux, de connaître le dénuement que beaucoup subissent par le poids et la rigueur de la nécessité. Mais en disant : Heureux les pauvres de cœur, le Seigneur montre que le Royaume des cieux doit être accordé à ceux que recommande l'humilité de l'âme plutôt que le manque de ressources.

Léon le Grand - Sermon sur les Béatitudes


*****

vendredi 24 août 2018


24 août 1572:  Le massacre de la Saint Barthélémy Dans la nuit du 23 au 24 août 1572, les protestants, réunisàParis pour le mariage de leur chef Henri de Navarre (futurHenri IV) avec Marguerite de Valois, sont massacrés. Deux jours plus tôt, la tentative d’assassinat de Coligny, commanditée  par les Guise, avait fait naître un dangereux climat de tensions. Aussi, Catherine de Médicis redoutait d’être renversée par les Guise mécontents de sa politique conciliante avec les protestants. Elle se méfiait également de l’influence de Coligny sur son fils, Charles IX. Pour cette raison, elle aurait devancé les catholiques en convainquant son fils d’ordonner le massacre des chefs protestants.
Lorsque le tocsin de l’église Saint-Germain-l’Auxerrois retentit, les Parisiens se déchaînent sur les protestants, hommes, femmes et enfants. Le massacre qui ne s'arrêtera que le 28 août a fait au moins 3 000 victimes à Paris et se poursuivra en province  jusqu’au mois d’octobre. Quant à Henri de Navarre, il est contraint de se convertir. C'est l'un des épisodes les plus tragiques des guerres de Religion qui ont ensanglanté le royaume entre 1562 et 1598. Michelet dira: "La saint Barthélémy n'est pas une journée; c'est une saison." *****

samedi 30 juin 2018

Cérémonie républicaine et foot d'abord, les autres ensuite...


Donc si j'ai bien compris, demain pour cause de cérémonie républicaine (entrée de Simone Veil au Panthéon), nous chrétiens nous devons choisir entre culte/messe ou cérémonie républicaine? Je la regarderai en différé.
Mais curieuse idée de notre gouvernement de choisir le jour du Seigneur pour cette cérémonie. 

Les personnes isolées ou malades qui regardent les émissions religieuses à la télé, vont être privées de leurs émissions? Est-ce que j'ai bien compris? 
Curieuse décision pour un Etat qui demande que nous, les croyants, nous respections la laïcité! 
Ce devrait être dans les deux sens, non? 
Est-ce pour cause de coupe de monde du football? Nos politiques ne veulent pas manquer le match d'aujourd'hui? …
 Ce n'est qu'une question, un peu perverse, je reconnais. 

Je regrette que les croyances religieuses ne comptent plus beaucoup dans les esprits de l'Etat. Pourtant la laïcité devrait induire le respect mutuel...

mardi 19 juin 2018

L'amor frairal e l'amor pels quites enemics


Matieu 5, 43-48 (Evangèli d'uèi 19 de junh)

 Avètz ausit que  foguèt dich als ancians: "Aimaràs ton pròche e asisaràs  ton enemic". Mas ieu vos disi: Aimatz vòstres enemics, e pregatz per los que vos persecutan.
De tal biais vos endevendretz filhs de vòstre Paire qu'es dins los cèls, pr'amor que, el, fa se levar son solelh suls maissants e suls bons, e plòure suls justes e suls injustes. Car se se trapa qu'aimetz los que vos aiman, quina paga n'avètz? E qu'e mai (los talhaires), los publicans fan pas çò meteis? E se saludatz solament vòstres fraires, de que fasètz de mai (que los autres)? Es que los de las nacions fan pas çò meteis?
Seretz doncas perfièches, vosautres,  coma vòstre Paire celèst es perfièch.

*****
Quin messatge dificil d'ausir e de respectar dins aquel mond d'intoleréncia e de violéncia. mas quin messatge poderós e meravilhós!


______________________

"Aimez vos ennemis..."


Dans ce monde de brutes le message évangélique reste plus que jamais nécessaire, puissant et décalé. Certes difficile à mettre en pratique, mais quel message magnifique!

Matthieu 5, 43-48 (Evangile d'aujourd'hui, 19/06)

5.43
Vous avez appris qu'il a été dit: Tu aimeras ton prochain, et tu haïras ton ennemi.
5.44
Mais moi, je vous dis: Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent, faites du bien à ceux qui vous haïssent, et priez pour ceux qui vous maltraitent et qui vous persécutent,
5.45
afin que vous soyez fils de votre Père qui est dans les cieux; car il fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et il fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes.
5.46
Si vous aimez ceux qui vous aiment, quelle récompense méritez-vous? Les publicains aussi n'agissent-ils pas de même?
5.47
Et si vous saluez seulement vos frères, que faites-vous d'extraordinaire? Les païens aussi n'agissent-ils pas de même?
5.48
Soyez donc parfaits, comme votre Père céleste est parfait.

________________________________

Piratage


Attention! Ma boîte mail orange a été piratée dans la nuit du 18/06 à 4h48 et 4h58. Surtout ne pas répondre ni me contacter aujourd'hui par orange. Merci

________________

samedi 2 juin 2018

HOMÉLIE DE ZÉNON DE VÉRONE SUR JOB


Dans cette homélie, Zénon  explique que Job est la préfiguration du Christ.

 

Job et le Christ.

Autant qu'il nous est donné de le comprendre, frères très chers, Job offrait une préfiguration du Christ. Comparons-les pour saisir cette vérité. Job est appelé par Dieu un homme juste. Le Christ est la justice, et tous les bienheureux se désaltèrent à sa source ; car c'est de lui qu'il est dit : Pour vous se lèvera le soleil de justice. Job est appelé un homme vrai. Mais la vraie vérité, c'est le Seigneur, qui dit dans l'Évangile : Moi, je suis le Chemin et la Vérité.

Job fut riche. Et y a-t-il plus riche que le Seigneur, lui dont tous les riches sont les serviteurs, lui qui possède le monde entier et toute la nature, comme dit saint David : Au Seigneur, le monde et sa richesse, la terre et tous ses habitants. Le diable tenta Job par trois fois. De même, d'après l'Évangile, il a essayé par trois fois de tenter le Seigneur. Job a perdu toutes les richesses qu'il avait. Et le Seigneur a délaissé par amour pour nous tous les biens au ciel ; il s'est fait pauvre pour nous rendre riches. Le diable, dans sa fureur, a fait mourir les fils de Job. Et le peuple pharisien, dans sa folie, a tué les fils du Seigneur, les prophètes. Job fut couvert d'ulcères. Et le Seigneur, en s'incarnant, a été souillé par les péchés de tout le genre humain.

La femme de Job l'exhorte à pécher. Et la Synagogue pousse le Seigneur à imiter la conduite corrompue des anciens. On nous rapporte que les amis de Job l'insultèrent. Et le Seigneur a été insulté par ses prêtres, par ses adorateurs. Job est assis sur un fumier plein de vermine. Le Seigneur lui aussi gisait sur un véritable fumier, c'est-à-dire sur la boue de ce monde, parmi des hommes qui sont une véritable vermine, tout bouillants de crimes et de convoitises diverses.

Job a retrouvé la santé et la richesse. Le Seigneur, en ressuscitant, a donné à ceux qui croient en lui non pas seulement la santé, mais l'immortalité, et il a retrouvé sa domination sur toute la nature, comme il l'a lui-même affirmé : Tout m'a été confié par mon Père. Job a engendré des fils pour le remplacer. Le Seigneur aussi, après les prophètes, a engendré ses fils, les saints Apôtres. Job, ayant retrouvé le bonheur, s'est endormi dans la paix. Et le Seigneur demeure béni éternellement, avant les siècles, et à partir des siècles, et pour tous les siècles des siècle.


*****

Zénon de Vérone est né en Afrique (en Maurétanie)  au début du IVe siècle. Il quitta sa province natale pour venir à Vérone.
Après avoir été moine, il fut élu évêque de la ville en 362.
Il combattit vigoureusement l'arianisme. 

Il est l'auteur de 127 sermons transmis sous son nom. Ediités à Venise 1508, Vérone 1586 (Bibliothèque capitulaire de Vérone).
cf: Pietro et Girolamo Ballerini: "Sansti Zenonis Veronensis sermones, 1739. Patrologie latine 11, col 11-600. Et aussi : Augsbourg en 1788.

---------------------------