Objet du blog

Ce blog présente principalement des articles sur les actualités concernant les religions, la spiritualité protestante, la culture et la langue occitanes, l'actualité personnelle et familiale. On peut aussi s'y trouver quelques billets d'humeur...

Aquel blòg presenta principalament d'articles sus las actualitats pertocant las religions, l'espiritualitat protestanta, la cultura e la lenga occitanas, l'actualitat personala e familiala. Se pòdon trobar qualques mots bilhetas d'umor...

lundi 7 novembre 2016

Témoigner

La réflexion du pasteur  Jean-Pierre Julian, président du conseil régional de l'Eglise protestante unie de France en Cévennes-Languedoc-Roussillon.


A qui doit-on témoigner ? (Genèse 24 v 34 à 67)
Le récit de Genèse nous décrit un Dieu qui met sur notre route des personnalités pour que nous les rencontrions. Aujourd’hui, Il met aussi en place les conditions pour que nous puissions faire les présentations avec son Fils.
Il écoute, Il observe avec bienveillance notre manière de témoigner de Lui. Il nous inspire même par son Esprit pour nous aider à trouver les mots justes, le geste adéquat. Lorsque la timidité nous bloque, Il suscite même chez la personne que nous rencontrons, la bonne question, le bon geste qui va nous permettre d’engager une conversation voire même d’inaugurer une relation fraternelle.
Dans le récit biblique, vous avez remarqué sûrement que le témoignage du serviteur d‘Abraham entraîne un changement de vie important pour Rebecca et les siens. Un changement de vie aussi pour le serviteur d’Abraham qui a vu agir le Dieu de son maître. Le témoignage que nous rendons de la bonne nouvelle de Jésus Christ est, ne l’oublions pas, une mise en marche, une mise en mouvement pour celui qui entend et croit à la bonne nouvelle. En disant cela, je ne nous encourage pas à rendre notre témoignage performatif afin de voir les fruits de notre beau témoignage. Entrer dans une telle logique serait, à la longue, instrumentaliser le prochain et l’image que l’on se fait de Dieu. Notre espérance, c’est que l’individu ou la famille que nous avons rencontré se laisse transformer, et nous aussi par la même occasion, par Celui qui est Amour et Bienveillance. Nous aurons l’occasion lors de notre synode régional début novembre de revisiter notre rôle de témoin dans le monde d’aujourd’hui en réfléchissant sur la nouvelle déclaration de foi qui est en discussion au sein de l’Église protestante unie de France.
   Jean-Pierre JULIAN
   président du Conseil Régional en Cévennes-Languedoc-Roussillon

Pourquoi doit-on témoigner ?
C’est une question délicate. Nous dirions en tout premier lieu qu’il n’y a aucune raison valable pour que nous témoignions. C’est un paradoxe. Nous pourrions dire aussi que si nous témoignions c’est par honnêteté et reconnaissance…Mais, là aussi, ce n’est pas satisfaisant comme réponse car cela nous donne la part un peu trop belle. Nous pourrions dire encore que c’est par « pure » obéissance au commandement du Christ qui dans l’évangile selon Matthieu nous dit : "Toute autorité m'a été donnée dans le ciel et sur la terre. Allez, de toutes les nations faites des disciples. Baptisez-les au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit et apprenez-leur à garder tout ce que je vous ai enseigné. Je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde."
Il me semble que là nous approchons du but. Si nous sommes chrétiens, c’est parce que nous confessons que Jésus, le choisi de Dieu, est Seigneur. Seigneur ? Précisons quelque peu ce mot, un peu archaïque, il est vrai. Seigneur cela veut dire, tout simplement, que Jésus Christ à une pleine autorité sur la vie comme sur la mort. Cette précision faite, à la question pourquoi doit-on témoigner nous répondrions aujourd’hui par : parce que c’est le choix de Dieu d’être rencontré en Jésus-Christ par notre humanité grâce à des témoins comme vous et moi, en toute simplicité, tout en reconnaissant nos limites, nos faiblesses. Et Dieu a donc fait le choix de manifester sa Présence en Jésus-Christ, par des témoins comme vous et moi certes souvent malhabiles, pleinement graciés, pleinement pécheurs, et même « réboussiers ». C’est le choix et la liberté de Dieu ! Qui est-on pour contester ce choix et cette liberté de Dieu ?
  Jean-Pierre JULIAN

_____________________
*

mardi 1 novembre 2016

A propos de la Toussaint...


Pourquoi notre louange à l'égard des saints, pourquoi notre chant à leur gloire, pourquoi cette fête même que nous célébrons ? Que leur font ces honneurs terrestres, alors que le Père du ciel, en réalisant la promesse du Fils, les honore lui-même ? De nos honneurs les saints n'ont pas besoin, et rien dans notre culte ne peut leur être utile. De fait, si nous vénérons leur mémoire, c'est pour nous que cela importe, non pour eux. .../...
in Homélie de "Saint " Bernard pour la Toussaint.

_____________________
*

DÉCLARATION CONJOINTE SUR LA DOCTRINE DE LA JUSTIFICATION de la Fédération Luthérienne Mondiale  et de l’Eglise catholique




Lien:

http://www.vatican.va/.../rc_pc_chrstuni_doc_31101999...

______________________
*

jeudi 18 août 2016

Hôtel d'Olmières (d'Humières) à Toulouse XVIe siècle


 L'été  donnant l'occasion de se promener en famille, voici quelques photos prises il y a deux semaines lors de notre passage à Toulouse avec notre fille Sylvie et son mari Pascal. Cela me donne l'occasion de présenter l'hôtel d'0lmières (d'Humières) dans son état actuel.



De G à D: Pascal, Sylvie notre fille aînée et mon épouse Mauricette.






Mon épouse et moi devant la porte de l'escalier.



Photos et présentation de l'hôtel:



 



La tour octogonale de l'escalier






Fenêtre au premier étage



L'Hôtel d'Olmières est un hôtel particulier, situé au 3 rue Peyrolières, dans le centre historique de Toulouse. Construit au début du XVIe siècle pour la famille d'Olmières (plus tard d'Humières), il est caractéristiques des hôtels particuliers qui se construisent à cette période à Toulouse, où les riches propriétaires s'isolent de la rue .

L'hôtel conserve cependant des éléments représentatifs du premier style de la renaissance toulousaine, mêlés à des éléments gothiques, en particulier sa tour capitulaire.

L'hôtel a été construit soit, par Jean-Étienne d'Olmières, capitoul de la Daurade en 1503-1504, soit par son parent, Georges (Jòrdi) d'Olmières, seigneur de Bussac, baron de Saint-Sernin, juge de Comminges en 1497, sénéchal de Toulouse en 1498, conseiller au Parlement de Toulouse en 1505, quatrième président du parlement en 1521. L'hôtel d'Olmières est un  vaste bâtiment qui occupe tout l'îlot entre les rues Peyrolières, Lanternières et Gipponières (actuelle rue du Tabac).

La tour est octogonale, tout comme une partie de celle du chateau d'Humières* à Conques (Aveyron). Elle  est  couronnée d'une terrasse et de mâchicoulis aveugles, signale la puissance de la famille d'Olmières.



* Chateau d'Humières à Conques XIV-XVe siècle

Résultat d’images pour chateau d'humières conques

* Arrière du chateau côté de la porte de la Vinzelles

L'hôtel aurait pourtant dû être démoli en 1544 lors de la construction du Pont-Neuf et du percement d'une rue nouvelle face au pont. Mais à la suite d'une erreur dans la construction de la première pile entreprise par Nicolas Bachelier , celle-ci étant décalée par rapport au projet initial, il faut donner une autre direction au nouveau pont et l'hôtel est épargné.*
* Sources Wikipedia



Le pont neuf


Architecture * :

L'édifice s'organise en plusieurs corps de bâtiment autour d'une cour intérieure. La porte cochère centrale ouvre sur la rue par un arc  en plein cintre  appareillée en brique et pierre alternées et couronnée d'une corniche à modillons . Les jambages sont protégés par deux bouteroues  tournée à la manière de courges, caractéristiques du début du XVIe siècle toulousain. Le portail se prolonge par un passage voûté qui relie les deux corps de logis sur la rue. Au premier étage, une terrasse, fermée par un balcon en fer forgé, couvre le passage et deux loges.



La galerie du porche, vue de la rue Peyrolières




Le porche vu de la cour.


Les élévations de la cour intérieure sont homogènes et remontent à la période de construction de l'hôtel, au début du XVIe siècle. Les fenêtres ont cependant été remaniées au XVIIIe siècle et seuls quelques accoudoirs semblent remonter à l'époque gothique.




La tour octogonale de l'escalier




Au fond de la cour s'élève la tour d'escalier octogonale qui combine des éléments de la fin de la période gothique et des début de la Renaissance . La porte d'entrée, au bas de la tour, a été refaite au XVIIIe siècle, mais a conservé l'ancienne disposition de ses montants taillés en biais, continuant ainsi la courbe de la vis de pierre de 83 marches. Les fenêtres sont surmontées d'accolades se terminant en choux-frisés, dont les modillons sont ornés de têtes et d'animaux fantastiques.

*Sources Wikipedia


Voici quelques photos supplémentaires:


Je suis devant la plaque sur la rue.




La tour octogonale de l'escalier





Les fenêtres de la cour.



La porte sur cour. A gauche les anciennes écuries.





_____________
*





samedi 16 juillet 2016

Deuil national / Dòl nacional: La honte! Vergonha!





Soi trist per mon vilatge!

Alara que portam dòl nacional tres jorns de pertot en França en memòria de las victimas de l'atemptat de Nissa, vaquí que lo vilatge dins aquel demòri fa la fèsta çaquela. 


Indecent!

De segur, la fèsta èra prevista de longa.

Demòri luénh del centre dins la garriga, e pasmens ausiguèri una musica plan fòrta e qaujosa tota la nuèit alara que ajam degut èsser dins lo reculhiment...

Compreni pas qu'aquela fèsta foguèt se que non
 anullada al mens remandada de qualques jorns en solidaritat ambe las victimas e las familhas. Tròbi qu'es una manca d'agudesa  e de respècte degut als mòrts e als que son dins la pena.


Vergonha de vergonha!






Je suis triste pour mon village.

Alors que nous portons un deuil national de trois jorns partout en France, en mémoire des victimes de l'attentat de Nice, voici que le village où je vis fait quand même la fête.

Indécent !

bien sûr, la fête était prévue depuis longtemps.

J'habite loin du centre dans la garrigue  et pourtant  j'ai entendu une musique très forte et joyeuse toute la nuit alors que que nous aurions dû être dans le recueillement...

Je ne comprends pas que cette fête n'ait pas été sinon annulée du moins repoussée de quelques jours en solidarité avec les victimes et leurs familles. Je trouve que c'est un manque de finesse d'esprit et de respect dû aux morts et à tous ceux qui sont dans la peine.

Oui: indécent!

______________________
*