Objet du blog

Ce blog présente principalement des articles sur les actualités concernant les religions, la spiritualité protestante, la culture et la langue occitanes, l'actualité personnelle et familiale. On peut aussi s'y trouver quelques billets d'humeur...

Aquel blòg presenta principalament d'articles sus las actualitats pertocant las religions, l'espiritualitat protestanta, la cultura e la lenga occitanas, l'actualitat personala e familiala. Se pòdon trobar qualques mots bilhetas d'umor...

lundi 25 janvier 2010

Edito...

Voilà la semaine de prière pour l'unité des chrétiens qui vient de se terminer.

Chaque année, c'est l'occasion pour chacun de nous de réfléchir sur ce que peut bien vouloir dire "unité" des chrétiens. Revenons donc un court moment sur le sujet sans faire de spéculation philosophique ou théologique , mais simplement en restant au niveau du simple bon sens.

Unité? Que veut-on dire ?

Il est clair que l'homme, dans sa vie familiale, sociale ou professionnelle, recherche une stabilité et une harmonie qui lui permet le " vivre-ensemble " dans une paix relative, qui lui ouvre la possibilité de construire et de se construire sereinement.

Ou bien l'altérité est vécue comme une agression, auquel cas rien de positif ne peut se construire, ou bien elle est vécue comme source de richesse et de fécondité. Elle est alors généreuse et motrice dans la construction de tous les membres d'une famille ou d'un groupe social: entreprise, paroisse, cité, société civile ou confessionnelle , etc...

Alors, nous chrétiens, que voulons-nous?

La réponse, sur ces principes paraît évidente. Oui, nous voulons la paix et l'harmonie dans notre vie; oui, nous voulons nous construire en profitant de l'expérience et de la sagesse des autres. Mais, en même temps, nous voulons être reconnus, nous aussi, comme porteurs de valeurs positives, valables pour le bien commun.

C'est exactement ce que nous cherchons dans la démarche oecuménique. Nous voulons être un en Christ; un à sa demande et dans le respect de la diversité et l'ensemencement réciproque.

Nous ne pouvons pas recevoir le message évangélique tous de la même façon: nos sensibilités, nos éducations, nos modes de vie et de pensée, nos histoires, nos cultures sont riches, différentes et multiples.

L'unité, vécue comme une uniformité, comme le ralliement à une pensée unique, qui détiendrait seule " la " vérité absolue, nous ramènerait au conformisme, au tarissement de la recherche spirituelle, à la soumission à la dictature des détenteurs de la stricte observance.

Vivons donc l'unité des chrétiens comme l'unité trinitaire qui nous est d'ailleurs si mystérieuse: Dieu est trois en un, "Dieu trine": Dieu père, créateur de tout, Fils seul et unique médiateur et sauveur, Esprit de vérité, de conseil et de consolation: trois en un; chaque personne a sa place, sa fonction, son rôle spécifique.

Quelle est la volonté du Christ dans sa prière au Père?

"... que tous soient un comme toi, Père, tu es en moi et que je suis en toi, qu'ils soient en nous, eux aussi, afin que le monde croie que tu m'as envoyé."
( Jn 17, 21 )

Pour répondre à l'appel du Seigneur, frères en Christ, tous membres d'un seul corps, divers par nos sensibilités, nos vécus, nos charismes et nos missions, vivons notre diversité dans la liberté, non pas comme une séparation douloureuse et temporaire qu'il faut à tout prix faire disparaître, mais , au contraire, comme la preuve du dynamisme et de la richesse de notre foi et du message chrétien.

Soyons donc prêts, pour vraiment nous aimer les uns et les autres, à"... garder l'unité de l'Esprit par le lien de la paix". ( Ep 4,3 )


Pour terminer cet éditorial, je dirai que nous avons vécu samedi dernier, 23 janvier, un moment de profonde communion et de joie entre catholiques et réformés le temps d'une prière commune au temple de Carcassonne. L'assemblée mixte et équilibrée remplissait le temple et nous étions unis dans une même prière, tournés vers le Seigneur, pour lui présenter notre volonté d'être un en lui. Nous étions une assemblée réunie en vérité, sincère, joyeuse et fraternelle. Là où plusieurs sont réunis...
On peut simplement regretter de n'avoir pu vivre une telle rencontre à Narbonne cette année.




2 commentaires:

  1. L'unité n'est pas forcément signe de richesse et il apparaît que vouloir revenir à l'unité idéale des premiers temps est un leurre, rien ne nous dit d'ailleurs que cette unité était une réalité, il en suffit pour s'en convaincre de relire Paul.Circoncis et incirconcis ont le même seigneur, le reste est une affaire de culture, une affaire d'éducation, une affaire de sensiblité une affaire de réflexion. Il ne faut pas confondre la foi et la religion mais l'identité à laquelle je me réfère, le groupe cultuel avec qui j'ai envie de partager ne m'empèche pas il est vrai d'aimer autrui, de m'être senti en communion spirituelle avec l'assemblée de Carcassonne et c'est un réconfort de voir que nous pouvons (l'esppace d'un instant ?) partager et écouter la Parole (pour le partage du pain il faudra encore attendre si nous le partager dans l'église !)
    a+

    RépondreSupprimer
  2. Tout à fait d'accord avec toi. Je constate que nos parcours spirituels et nos vues ont bien des points communs!

    RépondreSupprimer