Objet du blog

Ce blog présente principalement des articles sur les actualités concernant les religions, la spiritualité protestante, la culture et la langue occitanes, l'actualité personnelle et familiale. On peut aussi s'y trouver quelques billets d'humeur...

Aquel blòg presenta principalament d'articles sus las actualitats pertocant las religions, l'espiritualitat protestanta, la cultura e la lenga occitanas, l'actualitat personala e familiala. Se pòdon trobar qualques mots bilhetas d'umor...

vendredi 15 janvier 2010

Fatalité?

Encore une fois Haïti est touché par le malheur. Il y a des pays qui souffrent beaucoup plus que d'autres. Pourquoi une telle fatalité?

Est-ce que nous mesurons la chance que nous avons d'échapper à ces contingences ici en France , et aussi en Europe?

A lire les journaux, à regarder la télévision, nous nous plaignons de tout: la vie chère, l'insécurité, le climat, les jeunes que l'on trouve mal élevés, les vieux qui sont trop nombreux, l'éducation qui marche à vue de nez, les fonctionnaires que l'on dit pléthoriques, les trains qui tombent en panne, les excès en tous genres tant économiques que politiques.

Et si nous devions vivre , toute proportion gardée, avec l'équivalent d' un euro et demi par jour comme à Haïti: que dirions-nous? Si nous avions eu un "Duvalier" au gouvernement pendant des années: que dirions-nous? Si nous vivions des catastrophes naturelles de l'ampleur de celle d'Haïti, que dirions-nous? Si nous ne dépendions que du bon vouloir et de la générosité des grands voisins, que dirions-nous?

Et si nous cessions de nous plaindre, et si nous redevenions une nation plus digne, plus décente?

Avant de donner des leçons au monde entier, et dans tous les domaines, si nous commençions par vivre " positif ", par nous reprendre en main au niveau de nos priorités , de nos choix de vie; si nous ré-apprenions à vivre ensemble en bonne intelligence, en toute convivialité et dans le respect les uns des autres.

Alors, dans une société apaisée, sereine, tout irait mieux; nous n'aurions subitement plus de "problème" d'identité nationale", la délinquance baisserait comme par enchantement, le pays retrouverait son dynamisme, son efficacité économique et politique; nous retrouverions le goût du "vivre ensemble" et nous deviendrions cette nation généreuse dont nous avons toujours rêvée.

Oui, que ce drame vécu une fois de plus par Haïti soit pour nous l'occasion de réfléchir au sens que nous voulons donner à notre vie personnelle et collective.

Agissons en toute responsabilité les uns pour les autres et non pas chacun pour soi, remettons l'amour et la fraternité au centre de notre vie.

Ainsi, peut-être, tout sera transformé, comme par enchantement.

1 commentaire:

  1. Ce serait merveilleux malheureusement la conscience de l'autre ne sera que ponctuelle avant que nous redevenions nombriliste. "Ça n'arrive qu'aux autres".
    Pourtant la solution est là mais reste utopique car l'Homme reste foncièrement égoïste.
    Eve

    RépondreSupprimer