Objet du blog

Ce blog présente principalement des articles sur les actualités concernant les religions, la spiritualité protestante, la culture et la langue occitanes, l'actualité personnelle et familiale. On peut aussi s'y trouver quelques billets d'humeur...

Aquel blòg presenta principalament d'articles sus las actualitats pertocant las religions, l'espiritualitat protestanta, la cultura e la lenga occitanas, l'actualitat personala e familiala. Se pòdon trobar qualques mots bilhetas d'umor...

vendredi 3 septembre 2010

ASSEMBLÈE DU DESERT

Il y a 250 ans, mourait à Lausanne Antoine Court (1695-1760), le pasteur du Désert qui fut aussi le “passeur du Désert”, assurant le passage d’une nouvelle génération née dans la France “toute catholique”, sous le régime de révocation de l’édit de Nantes, et faisant communiquer le monde du Désert et celui de l’Europe protestante des Lumières.

C’est lui qui, jeune prédicant, prit conscience dès 1715 de l’impasse des violences camisardes et des désordres prophétiques, et entreprit un programme audacieux de refondation des Eglises détruites. Sa stratégie était celle d’une résistance non-violente, dans l’ordre : maintenir coûte que coûte les assemblées, illégales donc pourchassées par les autorités, suspectes aux notables et aux pasteurs du Refuge, et simultanément déclarer la rupture avec les pratiques de crise des protestants des provinces méridionales ; désenclaver les noyaux résistants en les reliant à la tradition doctrinale et disciplinaire des Eglises réformées, en même temps qu’aux pays du Refuge. Réfugié lui-même en Suisse à partir de 1729, et jusqu’à sa mort, il a été à distance l’organisateur du Séminaire de Lausanne pour la formation des nouveaux pasteurs et le coordonnateur des Eglises réformées renaissantes. Au coeur d’un réseau protestant international, Court a été tout au long de quatre décennies le soutien des “Eglises sous la Croix”, la mémoire des persécutés, le porte parole du Désert, réinterprétant le thème de la liberté de conscience porté par les camisards, et celui de tolérance, dans le langage neuf des Lumières.

L’assemblée du Désert 2010 s’attachera à cette page d’histoire, qui peut faire résonner aujourd’hui des inquiétudes bien contemporaines des chrétiens en général dans l’Europe sécularisée, et des protestants en particulier, à propos du passage de génération et de la transmission. Elle fera résonner en contrepoint ce verset du prophète Esaïe qu’aimait citer Antoine Court : “Sur tes murailles, Jérusalem, j’ai placé des veilleurs. Ils ne devront jamais se taire ni le jour ni la nuit” (Es. 62, 6).

Le culte du matin, à 10h30, sera présidé par Vincent Schmid, pasteur de l’Eglise réformée de Genève.

L’après-midi, on entendra les allocutions de Philippe Joutard, historien, ancien recteur, et de Hubert Bost, directeur d’études à l’EPHE. Le message final sera donné par Sophie Zentz-Amédro, pasteur de l’Eglise réformée Gardon-Vidourle.

Thème : Antoine Court, , le “passeur” du Désert

Date : Dimanche 5 Septembre 2010

Lieu : Musée du Désert. Le Mas Soubeyran, 30140 MIALET

Un programme précisant le déroulement de la journée, l’ordre du culte, les cantiques, les intervenants, etc. , est disponible sur place le jour de l’Assemblée.

Horaire de l’Assemblée
Culte à 10 h 30. Il est conseillé d’arriver avant 10 h.

Fête commémorative à 14 h 30. Dispersion vers 16 h 30.

Animation pour les enfants (matin et après-midi) organisée par la Ligue pour la Lecture de la Bible.

Les enregistrements du culte et des allocutions de l’après-midi, réalisés par Radio-Evangile, sont disponibles dès 16h30 sur place sous forme de CD audio.

Les textes de la prédication et des allocutions sont disponibles au Musée une dizaine de jours après l’Assemblée. On peut aussi les consulter dans la rubrique Assemblée de ce site web.

Visite du Musée
Ce jour là : visite non commentée (mais mise à disposition de notices explicatives) de 8h à 10h et de 12h30 à 18h00. Prix d’entrée : 5,00 €. Tarif réduit : 4,00 €

Accès


Accès : Mialet 3 km, Saint-Jean-du-Gard 11 km, Anduze 7 km, Alès 15 km (SNCF), Nîmes 51 km (SNCF-TGV, aéroport, autoroute), Montpellier 73 km (SNCF, aéroport, autoroute ). De Nîmes : L’Eglise réformée de Nîmes, 3 rue Claude Brousson, 30000 Nîmes (tél 04 66 67 37 14) organise des cars pour cette journée au Musée. S’inscrire au plus tôt directement aux références ci dessus.
Parcs à voitures : Bien indiqués et fléchés, nombreux, non surveillés, libres. Pour les autocars, grand parking près du Gardon.
Handicapés : un parking réservé aux handicapés est prévu, permettant d’accéder facilement au lieu de l’Assemblée. Demander un Laissez-passer au Musée (au moins une dizaine de jours à l’avance, par courrier en joignant une enveloppe timbrée à votre adresse) . Attention toutefois : L’Assemblée se déroule à l’extérieur. La configuration des terrains et les infrastructures utilisées ne sont pas particulièrement adaptées aux handicapés moteurs et aux fauteuils roulants.



Restauration : On peut trouver, au Musée, le jour de l’Assemblée, des boissons, des sandwiches et de la pâtisserie au profit de paroisses locales.

Hébergemen
t : Se renseigner auprès des hôtels, gîtes et chambres d’hôtes proches (Mialet, Générargues, Anduze, St Jean du Gard). Adresses sur simple demande auprès des Offices de tourisme d’Anduze (tél 04 66 61 98 17, fax 04 66 61 79 77) et de Saint-Jean-du-Gard (tél 04 66 85 32 11, fax 04 66 85 16 28).


Lien avec le musée du désert:


__________
*

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire