Objet du blog

Ce blog présente principalement des articles sur les actualités concernant les religions, la spiritualité protestante, la culture et la langue occitanes, l'actualité personnelle et familiale. On peut aussi s'y trouver quelques billets d'humeur...

Aquel blòg presenta principalament d'articles sus las actualitats pertocant las religions, l'espiritualitat protestanta, la cultura e la lenga occitanas, l'actualitat personala e familiala. Se pòdon trobar qualques mots bilhetas d'umor...

lundi 21 mars 2011

Cantonales

Je ne suis pas surpris du peu d'empressement que l'ensemble des électeurs ont montré aux cantonales.
.
Les partis présentables sont incapables de se comporter dignement et ont à leurs têtes toujours les mêmes pachydermes sans imagination ni vision politique ambitieuse; la seule motivation est la volonté de pouvoir. Peu de politiques sont désintéressés, c'est le système qui veut ça.

La majorité des français est conservatrice à droite comme à gauche; c'est du pareil au même. Nous vivons donc dans le plus bel immobilisme quant aux personnels politiques, aux idées stratégiques et aux ambitions à moyen et long terme pour notre pays .

Il n'y a pas de grandes différences entre la droite et la gauche. Il faut aller aux extrêmes pour trouver les vrais différences. C'est inquiétant, et ceci explique cela.

Ce qui m'inquiète le plus, c'est le débat qui est loin d'être démocratique: personne ne s'écoute. En outre, dès que l'on parle du Front National, c'est une levée de boucliers et des insultes.

De deux choses l'une:
- ou bien le Front National est dangereux et reste un parti indigne, auquel cas il ne doit pas exister, tout comme les partis "révolutionnaires" qui ont fait tant de mal au XXe siècle;
- ou bien il ne l'est pas et doit continuer à présenter des candidats et à exister dans le paysage politique. Dans ce cas, d'ailleurs, il n'y aurait plus aucune raison d'entendre les pires insultes à son endroit.

Démocratie ne veut pas dire qu'il faut tout accepter et rester médiocres.

Si les partis extrêmes sont dangereux car anti-démocratiques, alors il faut les dissoudre. Si les allemands l'avaient fait au moment de la montée du NSDAP en 1928-1933, il n'y aurait pas eu Hitler.

En sommes-nous là?

A en croire les cris d'orfraies de droite comme de gauche, on pourrait le croire. Si tel est le cas, ce n'est pas les insultes qui changeront les choses, ni même un "front républicain", mais d'abord l'explication, la remotivation des troupes et la dissolution de ces partis dits dangereux. Oui, j'écris "ces partis" car je crois que tous les extrêmes sont diaboliques.

Ayant dit cela, revenons à aujourd'hui.

Nous devrons pour la plupart retourner aux urnes dimanche prochain. Alors, écoutons-nous les uns les autres, enrichissons-nous par des échanges ouverts et fraternels, peut-être alors verrons-nous les abstentionistes s'intéresser de nouveau aux débats et revenir aux urnes; si ce n'est pas cette fois-ci ce sera pour les présidentielles.

_____________________
*

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire