Objet du blog

Ce blog présente principalement des articles sur les actualités concernant les religions, la spiritualité protestante, la culture et la langue occitanes, l'actualité personnelle et familiale. On peut aussi s'y trouver quelques billets d'humeur...

Aquel blòg presenta principalament d'articles sus las actualitats pertocant las religions, l'espiritualitat protestanta, la cultura e la lenga occitanas, l'actualitat personala e familiala. Se pòdon trobar qualques mots bilhetas d'umor...

jeudi 19 janvier 2012

Semaine de prière pour l’unité des chrétiens

Semaine de prière pour l’unité des chrétiens, 18 au 25 janvier 2012

Sur les pas du pasteur Jane Stranz, responsable du service des relations œcuméniques de la Fédération protestante de France.
pasteur Ramadan Chan Liol, secrétaire général du Conseil des Eglises du Soudan.
Photo © Gérard Boniface / FPF
Photo © Gérard Boniface / FPF : pasteur Ramadan Chan Liol, secrétaire général du Conseil des Eglises du Soudan.
Hier, à Lyon, j’ai découvert la grande contribution historique des chrétiens de cette ville à l’œcuménisme et j’ai écouté des témoignages révélant la vitalité oecuménique vécue dans des sphères très diverses aujourd’hui.
(Ne pas manquer la matinée œcuménique, Avec les chrétiens de Lyon, sur France 2, dimanche 22 janvier à 9h30, voir la Bande annonce
.
Ce soir, mercredi, je me mettrai en route pour la célébration locale – c'est-à-dire parisienne - de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens. Des chrétiens des différentes traditions de la région parisienne vont se retrouver à la Cathédrale grecque, rue Georges Bizet. Ce matin, j’ai eu le grand privilège de pouvoir prier avec des responsables d’églises « internationales ». A la fin de notre très simple temps de prière pour l’unité, le Notre Père a été dit à haute voix par tous dans leur propre langue, une très belle expression de notre diversité vécue dans l’unité. Nous sommes nombreux à faire de multiples expériences de la diversité et de l’unité des chrétiens, réunis dans la prière cette semaine.

Même si officiellement la semaine, ou « l’octave », pour l’unité ne commence que le 18 janvier, beaucoup de communautés profitent des semaines avant et après pour s’inviter mutuellement autour des célébrations préparées en commun, pour des conférences, autour des réflexions bibliques approfondies et pour prier.
Cette année, la semaine de prière pour l’unité a commencé pour moi avec une semaine d’avance. Les Eglises en France ont eu le grand privilège, pendant la deuxième semaine de janvier d’accueillir le pasteur Ramadan Chan Liol, secrétaire général du Conseil des Eglises du Soudan. Il a témoigné du besoin vital de travailler dans l’unité pour les chrétiens au Soudan. Toutes les Eglises chrétiennes participent au Conseil des Eglises du Soudan, afin de parler d’une voix unie. C’est un choix délibéré, même maintenant qu’il y a deux nouveaux pays, le Nord Soudan et le Sud Soudan. Sera maintenu aussi dans l’avenir un seul Conseil d’Eglises, avec son siège à Khartoum, dans le Nord qui est majoritairement musulman. Plus de 50 ans de guerre et conflits ont marqué la vie des habitants de ce pays. Les Eglises ont essayé de tenir bon et d’œuvrer ensemble pour la réconciliation et la paix. Le pasteur Chan a  remercié les chrétiens à travers le monde pour leur intercession  en faveur de son pays et pour avoir plaidé la situation du Sud Soudan auprès des leaders politiques dans leurs pays respectifs. Il  a clairement dit qu’il  faudrait de nouveau  s’unir dans la prière et avoir une parole forte en faveur de la paix dans ces deux pays. Avec beaucoup de simplicité, il a témoigné des transformations possibles même après des décennies de guerre, et de combien notre prière et notre action sont une, au-delà des frontières.

Il y a toujours une dynamique importante dans la semaine de prière entre le local et le mondial. Les textes de la semaine ont été préparés cette année par les Eglises en Pologne et ont comme thème «Tous, nous serons transformés par la victoire de notre Seigneur Jésus Christ » (1 Corinthiens 15,51-58). La puissante résurrection du Christ nous transforme et nous appelle à la vie, à quitter ce qui est mort. Ce travail de transformation doit se faire localement, dans nos propres contextes, là où nos célébrations œcuméniques se vivent. C’est une transformation qui a la beauté de nous « ressusciter » dans nos contextes locaux, là où la vie de tous les jours se passe. En même temps, la transformation de la résurrection vient d’ailleurs, apportant promesse, interpellation et même bouleversement.
Par la prière et l’action communes, soyons transformés pour être un au nom de notre Seigneur Jésus- Christ.
Pasteur Jane Stranz
_____________________________
*

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire