Objet du blog

Ce blog présente principalement des articles sur les actualités concernant les religions, la spiritualité protestante, la culture et la langue occitanes, l'actualité personnelle et familiale. On peut aussi s'y trouver quelques billets d'humeur...

Aquel blòg presenta principalament d'articles sus las actualitats pertocant las religions, l'espiritualitat protestanta, la cultura e la lenga occitanas, l'actualitat personala e familiala. Se pòdon trobar qualques mots bilhetas d'umor...

mercredi 11 juillet 2012

Gabriel Amalins

Voici la plaque commémorative qui vient d'être posée sur le pilier gauche du fronton du temple réformé de Narbonne. 
Elle fera l'objet d'une inauguration le jour de la Réformation le 27 octobre prochain à 11 heruresdu matin, lors d'une cérémonie officielle .



Le chef d'accusation est "hérétique et luthérien" dans un texte, "hérétique et relaps" dans l'autre, l'Inquisition, comme il est d'usage, livrant le condamné au bras séculier qui assurera l'exécution. Gabriel Amalins  (ou Amalin) est donc condamné à être brûlé "au milieu de la place du bourg de Carcassonne". Le texte du Parlement de Toulouse reste au plan du droit et confirme la sentence en précisant "que le dit prisonnier appelant, (faisant appel) a été bien jugé".


Une note ajoutée, en marge du texte, précise que, ultime charité, il "sera étranglé avant qu'on mette le feu au bûcher".


Nous ne savons rien du procès, des détails de l'accusation, le seul élément expoitable concerne la position sociale du condamné. En effet "le dit Amalins n'a aucun bien" comme le dit l'Inquisiteur, ce que confirme le sénéchal en écrivant "attendu mesmement que le dit Amalins ne possède rien en bien".

In  Narbonne et le Protestantisme 1538-1903 - Jack Jalaguier. 
(En vente au temple réformé de Narbonne - 10 Eur ) 








_______________________________
*

1 commentaire:

  1. Nul doute que le cerbère qui hante ces lieux ( le Temple) sera fier du résultat de son activisme...
    ... qui tombe à plat car peu de passants ont la moindre idée de quoi il s'agit.
    Autant dire les choses et faire référence à ce qui se passait à cette funeste époque dont le compble de l'horreur fut, qqueq années plus tard,déclenché par le signal les cloches de St Germain l'Auxerrois.

    RépondreSupprimer