Objet du blog

Ce blog présente principalement des articles sur les actualités concernant les religions, la spiritualité protestante, la culture et la langue occitanes, l'actualité personnelle et familiale. On peut aussi s'y trouver quelques billets d'humeur...

Aquel blòg presenta principalament d'articles sus las actualitats pertocant las religions, l'espiritualitat protestanta, la cultura e la lenga occitanas, l'actualitat personala e familiala. Se pòdon trobar qualques mots bilhetas d'umor...

vendredi 8 mars 2013

L'Amour à mort


,

 Dimanche 10 mars,  14 heures au temple protestant, 6 bd Condorcet à Narbonne, projection privée du film d'Alain Resnais:

L'Amour à mort
Après la projection, débat animé par Sylvie Queval


À travers l'histoire de deux couples, Resnais aborde de nouveau les liens étroits et ambigus entre l'amour et la mort, le plaisir et la douleur, la passion et la solitude.
Un couple vit depuis dix ans une entente profonde et exaltée. Pasteurs tous les deux, ils ont cependant chacun une conception personnelle de la foi.
L'histoire d'amour naissante du second couple est traversée par la peur d'une séparation qu'ils pensent inévitable. Ils incarnent les deux pôles d'une passion exaltée : elle, lumineuse et irradiée de son amour partagé, lui sombre et torturé par un souvenir troublant.
Les questions soulevées sont profondes et traitées simplement et directement :
L'amour absolu est-il un long chemin paisible ensemble ou une expérience brève, violente et soluble seulement dans la mort ?
Est-ce l'amour désintéressé (Agapé) ou l'amour passionné et possessif (Éros) ? Le suicide est-il un acte lâche ou courageux ? L'église a-t-elle tort de condamner ce geste ? Jésus lui-même n'est-il pas allé sciemment au-devant du supplice ?
La forme de ce film est très linéaire, mais néanmoins originale, comme toujours chez Resnais. Les plans sont courts, coupés net et très souvent interrompus par 16 séquences abstraites noires ou grises avec des taches blanches (neige artificielle de studio), et une musique lointaine, invitant à la réflexion et évoquant le récit de ceux qui sont passés près de la mort.
Resnais écrit : « Ces plages musicales servent à amplifier et à prolonger l'émotion en se passant de mots. Des choses non dites par l'image ou le dialogue le sont par la musique. »
D'aucuns ont également vu dans cette structure comme les réminiscences d'une personne en train de mourir.

VENEZ NOMBREUX !
________________________
*

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire