Objet du blog

Ce blog présente principalement des articles sur les actualités concernant les religions, la spiritualité protestante, la culture et la langue occitanes, l'actualité personnelle et familiale. On peut aussi s'y trouver quelques billets d'humeur...

Aquel blòg presenta principalament d'articles sus las actualitats pertocant las religions, l'espiritualitat protestanta, la cultura e la lenga occitanas, l'actualitat personala e familiala. Se pòdon trobar qualques mots bilhetas d'umor...

mardi 16 septembre 2014

Les protestants saluent l’appel des musulmans - Christianisme Aujourd'hui, magazine chrétien

Les protestants saluent l’appel des musulmans - Christianisme Aujourd'hui, magazine chrétien

Mòstra "Camins de Trobar"


Affichage de Afficha 18 setembre.jpg en cours...


VENÈTZ NOMBROSES !

_________________________________
*

Dans un miroir à Barcelone 2014-08


Edito


Rentrée…
editosept1Chaque rentrée est un recommencement dans lequel on s’engouffre vers une nouvelle année. Ce rythme du temps permet d’envisager des stabilités et des habitudes – « ce qui a été c’est ce qui sera, ce qui s’est fait c’est ce qui se fera : il n’y a rien de nouveau sous le soleil » dit l’Ecclésiaste en son chapitre 1 – mais aussi des nouveautés : « Je fais du nouveau, dès maintenant cela germe ; ne le savez-vous pas ? » interroge l’Éternel par le prophète Esaïe (en son chapitre 43). À la rentrée, stabilités et nouveautés se conjuguent dans ce temps donné pour envisager l’année qui vient. C’est souvent le moment de prendre des résolutions et des engagements :
– Serai-je stable dans ma relation avec Dieu ?
– Dans ce qui me lie à la communauté humaine ?
– Dans mes responsabilités devant Dieu et les hommes ?
– Qu’est-ce que je suis prêt à laisser surgir de nouveau pour vivre mieux ma relation 
avec Dieu et mes frères et sœurs ?
Chaque rentrée est un recommencement et c’est tant mieux !
Car je crois que nous n’avons jamais fini d’entendre ces questions et c’est en ouvrant la porte à ces interrogations qu’un Souffle peu dépoussiérer nos stabilités et nos habitudes et nous tourner avec confiance et espérance vers ce qui germe : la présence toujours nouvelle de l’Éternel dans nos vies.

D'artistas qu'aimi fòrça!



Vos aconsèlhi d'anar escotar Calèu. Soi segur qu'aquel concèrt vos agradarà.


Le duo Calèu se produira dimanche 21 à 18h dans l'église de Blannaves
(commune de Branoux-les-taillades)
itinéraire : route d'Alès à Florac (N106) dépasser le lac des camboux et juste avant
le barrage de Saint-Cécile d'Andorge, prendre à gauche la D357...
suivre : église de Blannaves

____________________________
*

Inter-religions: conférence le 25/09/2014


Le 25 septembre 2014 à 18h30, au couvent des franciscains Saint Bonaventure de Narbonne, 

le GIPN, Groupe inter-religieux pour la Paix de Narbonne, antenne de la Conférence Mondiale des Religions pour la Paix, organise une mini conférence:

Thème: 


"Qu'est-ce que le Pentecôtisme?"
Présentation  par Monsieur Samuel Mourrier de l'ADD de Narbonne

Couvent des franciscains Saint Bonaventure
3 rue Barbés - 11100 Narbonne

Renseignements:
Georges d'Humières
T: 0673614662
Mail: georges.dhumieres@gmail.com

VENEZ NOMBREUX !

_____________________
*

LO CANAL DE RIQUET (3)



Lo Canal de Riquet tre la debuta transportèt passatgièrs :

« • Los passatgièrs : La barca de pòsta lisava sul canal de Riquet quand las diligéncias s'afanavan suls grands camins. Long de dos sègles, de Riquet al trionfe del camin de fèrre, transpòrta viatjaires de Tolosa a la Mar nòstra. La barca de pòsta del canal de Riquet es lo primièr servici de transpòrt en comun de viatjaires mes en plaça tre 1673 entre Tolosa e Castèlnau d'Ari, puèi Agde. A son apogèu, transpòrta fins a 100 000 passatgièrs per an ! Cal plan quatre jorns per faire lo viatge dins son entièr. Las relèvas, constituidas d’un atelatge de bèstias de tira menat per un postilhon a pè se seguisson long del camin per tirar la barca.

• Del viatge d’exploracion a la plasença : La plasença se desvolopèt sens cridar gara. Al sègle dels Lums ja, navegar sul canal de Riquet pòrta pèira a l'alimentacion dels esperits curioses e aganits de sabers. Thomas Jefferson, ambassador e futur president dels Estats-Units d’America, demargarà son carròça, per l’installar sus un batèu. Al mitan de las annadas 1970, las primièras companhiás de locacion de batèus d’origina anglesa prenon pè long del canal. La plasença se desvolopa. Mercé a la locacion, totòm pòt venir capitani una setmana, un jorn, una ora. Pas besonh de permés, nimai d’experiéncia, quauquas explicas e zo ! Es pas mai complicat qu'aquò ! Enfins, gaireben. Los començants son pas a l'abric d'unas bravas suspresas. Alara per navegar quiets a fet e descobrir las riquesas e los matises dels territòris traversats, val mai conéisser e seguir quauquas règlas ! »

Lo Canal, via al servici de las activitats umanas, ramosa gens de l’aiga e gens de la tèrra

« • Los marinièrs, gens de l’aiga : Los barquièrs del canal de Riquet vivián amb la familha sus las gabarras. Barrutlaires dins una societat sedentària, èran plan sovent gaitats de coa d'uèlh e, unes còps, amb enveja.

• Los enclusièrs, gens de la tèrra : 64 enclusas long del trajècte, es quicòm ! Abans la mecanizacion de las enclusas dins las annadas 1980, l'enclusièr o l'enclusièra dobrissiá las pòrtas a la man. Mèstres de lor domeni, organizat a l'entorn de l'ostal enclusièr, menavan una vida quasiment autarcica, ritmada pel passatge de las gabarras e d'unes còps la despaciéncia dels utilizators del canal.

• Los agents d’entreten de la via d’aiga : L'entreten del canal e de sos entorns es una preocupacion primièra dempuèi lo temps de Riquet. Lo camin de tira, los francs-bòrds apartenon al domeni del canal de Riquet. Utilizat pels cavals per tirar las barcas fins a las annadas 1930, aquel camin se frequenta ara per rasons de lésers. Quicòm coma 320 emplegats de las Vias Navegablas de França son encargats d'assegurar l'entreten e l'expleitacion del canal[]. Cada ivèrn, un temps de caumatge permet de s'ocupar dels trabalhs divèrses e de la restauracion de las òbras del canal. »

Enclusièr Roch

PAPIERÒT MENERBÉS (in La Semaine du Minervois, 11/09/14)

_____________________________
*

jeudi 11 septembre 2014

COMMENTAIRE DE SAINT BRUNO SUR LE PSAUME 83


« Si je t'oublie, Jérusalem... ».


Que tes demeures sont désirables ! Mon âme a désiré entrer jusque dans les parvis du Seigneur, c'est-à-dire dans l'ample espace de la Jérusalem céleste, qui est la cité de Dieu.

Le psalmiste montre alors pourquoi il a désiré entrer dans les parvis du Seigneur, et voici cette raison: Seigneur, Dieu des puissances célestes, mon roi et mon Dieu, heureux les habitants de ta maison, la Jérusalem céleste ! C'est comme s'il disait : Qui n'aurait ce désir d'entrer dans tes parvis, puisque tu es Dieu, et donc Créateur, Seigneur des puissances, Roi, et qu'ils sont heureux, tous les habitants de ta maison ? Parvis et maison, ici, désignent la même réalité. Lorsque le psalmiste dit que leurs habitants sont heureux, il signifie que le bonheur dont ils jouissent est aussi grand qu'on peut l'imaginer. Et si l'on peut être certain de leur bonheur, c'est qu'ils te loueront, Seigneur, dans un amour fervent, pour les siècles des siècles, c'est-à-dire pour l'éternité. Leur louange ne serait pas pour l'éternité, si leur bonheur ne l'était pas aussi.

À ce bonheur, personne ne peut atteindre par lui-même ; il faut qu'il ait l'espérance, la foi et l'amour. Mais heureux est cet homme-là, c'est-à-dire : à ce bonheur parvient seul cet homme-là dont la force est en toi, Seigneur, pour monter les degrés du bonheur, ces degrés qu'il a disposés dans son cœur. Autrement dit : parviendra au bonheur celui-là seul qui, en se préparant dans son cœur à monter vers ce bonheur par les nombreux degrés des vertus et des bonnes œuvres, reçoit le secours de ta grâce. Par lui-même il est incapable de monter, comme l'atteste cette parole du Seigneur : Nul ne monte au ciel, à savoir par lui-même, sinon le Fils de l'homme, qui est au ciel.

Je dis que cet homme a disposé en son cœur les degrés, en tant qu'il vit encore dans cette vallée de larmes, c'est-à-dire dans cette existence qui est humble et remplie de larmes en comparaison de l'autre vie: de celle-ci, comparée à la première, il faut dire qu'elle est une montagne, et que la joie la remplit.

Du fait de cette parole: Heureux l'homme dont la force est en toi, on pourrait poser cette question: Dieu fournit-il un secours dans ce but? Et la réponse sera: oui, vraiment, le secours de Dieu est pour cet homme heureux. En effet, le Législateur, c'est-à-dire le Christ, qui nous a donné la loi, nous donne et nous donnera aussi avec constance ses bénédictions, les dons multiples de sa grâce ; par eux il bénira ses serviteurs, il les élèvera vers le bonheur. Et par ses bénédictions, les fidèles monteront de vertu en vertu,iront de hauteur en hauteur. Et à l'avenir, dans la Sion du ciel, on verra le Christ, le Dieu des dieux, c'est-à-dire celui qui, du fait qu'il est Dieu, déifiera aussi les siens. Ou encore : en ceux qui existeront en Sion on verra spirituellement le Dieu des dieux le Dieu Trinité. Ce qui revient à dire : Ils verront par la raison Dieu en lui-même, lui qu'ici-bas ils ne peuvent voir. Dieu en effet sera tout en tous. 

__________________________________

mardi 9 septembre 2014

LO CANAL DE RIQUET (2)



Contunhem lo viatge long del Canal de Riquet, granda via de transpòrt.
« * Las mèrças : La foncion primièra del canal de Riquet foguèt lo transpòrt de mèrças. Pendent mai de tres sègles, en mai de las cerealas e del vin, produccions emblematicas de la contrada, un fum de produits es adralhat per camin d’aiga.
Long dels temps, aquesta activitat coneis unas fortunas divèrsas. Los dos darnièrs batèus, lo Bacus e lo Dionisòs, arrestan d'anar e venir sul canal de Riquet en 1989.
* Fin de l'afret ? Benlèu pas ! : A l'ora d'ara, un moviment se fa jorn en França per promòure lo provesiment dels centres urbans per via fluviala : lo circuit cort fluvial. Unas gabarras embarcan « produits locals » fornits pel monde rural e los distribuisson long del camin.
* Entre los produits transportats :
- Lo vin : L'espelida del pòrt de Sèta a la fin del sègle 17 afavorís l’exportacion. Vin, muscat, blanqueta e aigardent seguisson lo canal de Riquet e se'n van cap a Italia, Espanha, Baltica o Euròpa del nòrd. Al sègle 19, la monocultura de la vinha senhoreja e lo canal permet de desservir un ensemble interregional de Bordèu a Marselha. Actualament, los vinhairons de las apellacions Corbièras, Menerbés, Sanch-Inhan o Cabardés utilizan pas brica lo canal pel transpòrt del vin mas prepausan tastas dels melhors tucs dins las cavas que marcan lo camin d'aiga.
- Las cerealas : Fa temps que Lauragués s'impausèt coma tèrra productritz de cerealas : los nombroses molins de vent farinièrs ne son una pròva bèla. Lo demai de blat pren lo camin de las contradas deficitàrias coma Lengadòc-bas o Provença. Lo canal arriba al moment que cal. Mai tard, los blats tradicionals e blats durs de Lauragués arriban fins als pòrts de Marselha e de Bordèus. Uèi, lo transpòrt se fa pas mai pel canal de Riquet, mas Lauragués contunha d'exportar via Pòrt la Novèla cap al bacin mediterranèu.
- Idrocarburs, engraisses : Dins un tot autre domeni, petròli, sofre, sabla, calç, pozzolana e plan d'autres materials per bastir son al sègle 20 las basas d'un trafec regulièr e pro ben significatiu qu'alimenta los pòrts locals.
- Lo marme de Caunas de Menerbés : Lo marme rosat de Caunas de Menerbés s'utilizèt pel Trianon e Versalha, l’arc de Trionfe del Carrossèl, l’Operà Garnièr a París. S'embarcava a Puèg-Eric, puèi seguissiá lo canal de Riquet, Garona e Seina (amb una ligason de mar entre Bordèu e Le Havre). Las peirièras de marme son totjorn en activitat.
- La sal : Cargada a Pòrt-la-Novèla o a Pòrt-Sant-Loís-de-Ròse, per arribar a Bordèus, la sal es principalament utilizada pels pescaires de merluça ; pas plan luènh de la Robina, las salinas de Grussan nos permeton de descobrir una produccion originala.
- L’arsenic : Mai estonant encara, lo pòrt de Carcassona recebiá d’arsenic, via lo canal de Riquet. Aqueste transpòrt èra ligat a l’expleitacion de las minas d’aur de Salsinha, uèi barradas. »
Gabarron Roch

LO CANAL DE RIQUET 1


Comme je l'ai écrit récemment sur mon blog "Ociitania-viventa", j'ai décidé de publier mes articles écrits en occitans sur ce blog "Vida videnta..." qui sera dorénavant voué à tout ce qui peut m'intéresser.
Coma  l'escriguèri recentament sus mon blog "Occitania-viventa" decidiguèri de contunhar mas publicacion occitanas sus aqueste blog que d'ara enlà, serà vodat  a tot çò que pòt m'interessar.

Agèri lo plaser de prene part a l'elaboracion de la mòstra qu'i traparetz unas frasas en lenga nòstra que resumisson l'esperit de l'iniciativa : «En occitan, l'òbra se ditz Lo Canal de Riquet. De la Mar Nòstra a la Mar Granda, un canal entre doas mars e tres montanhas. Gens de l'aiga e gens de la tèrra : los uns son res sens los autres. De tèrras de blat en tèrras de vinha : de pan e de vin, lo rei pòt venir ! Probable qu'es al cambiament de barcas de pòsta al Somalh que s'inventèt la mesclanha del rugbí ! Aicí, pas de cap de Bona-Esperança de doblar o de quarantens rugissents : solament lo doç cascalhadís de l'aiga al país de Convivéncia ! Lo passatge de cada esclusa dobrís los sòmis d'autres possibles. Dins los pòrts de mar, de canals, de rius o de montanha s'entremesclan mondes diferents. L'aiga : per la ruscada, las sopas, las lagremas, per se lavar, asagar l'òrt, navegar, beure e abeurar... mas pas per metre dins lo vin ! Deman, se volèm e se fasèm, lo Canal de Riquet serà encara e totjorn camin de vida e de rescontres. »
Se la mòstra es presentada dins la lenga d'Estat, unas reviradas son disponiblas en mai d'un parlar e, entre eles, l'occitan :
« • Canal de Riquet, linha de vidas : Lo canal del Miègjorn (lo canal de Riquet) es reconegut « patrimòni de l’umanitat » per l’Unesco dempuèi 1996. Monument remirable per sos amainatjaments tecnics, arquitecturals e del païsatge, lo canal es d'en primlièr una òbra « utilitària », pensada e menada a bon pòrt per Pèire-Paul Riquet amb la tòca d'afavorir los escambis.Aquesta mòstra vos convida a comprene melhor la dimension umana del canal e son integracion dins un territòri abitat. Lo canal de Riquet es un actor de la Granda Istòria, mas tanben de nòstras istòrias de vida.
 Lo camin d’aiga travèrsa e liga territòris de la Mar granda a la Mar nòstra : Religar Atlantic a Mediterranèu, sens passar per la frau de Gibraltar : aquò's un sòmi vièlh que remonta a l'Antiquitat.

 Lo projècte, a priori irrealizable, espelís çaquelà a la prima de 1681, jol regne de Loís XIV, en seguida del rescontre entre dos òmes visionaris, Pèire-Paul Riquet, collector de las Gabèlas en Lengadòc, e 

Colbèrt, contrarotlaire de las Finanças del rei.Mercé a un sistèma fòrça biaissut, un rasal de riussets de la Montanha negra alimenta lo canal. »
 La legenda de Naurosa :
Un còp èra, lo gigant Naurosa viviá a Narbona. Li passèt pel cap d'anar bastir Tolosa. Derrabèt doas peirassas dins Clapa e se metèt en camin. Sus un puèg de Lauragués, dos païsans lauravan : — Bonjorn lo gigant. Ont vas, atal ? — Me’n vau bastir Tolosa ! — E ben, pauròt, arribaràs tròp tard : Tolosa es ja bastida !
Alara, lo gigant, de la colèra, te plantèt las doas pèiras aquí e s’entornèt a Narbona en romegant.
Riqueton Roch
Aqueste dijòus 28 d'agost, se ten(iá) una jornada d'animacions a l'entorn del Canal a La Redòrta.

SEGA-LANA E LOS ORSES (3)




- Començarem aquesta cronica amb la fin de nòstra istòria entre Sega-Lana e los orses (una istòria qu'es pas prèsta de s'acabar) : « Al cap de nòu meses, la Ministra de l'Ecologia escapèt a l'Ors. Quand, de matin, se rendèt a son Ministèri per signar lo decret favorable a la reintroduccion de l'ors dins Pirenèus, del lop dins la Montanha negra e del molinièr a Cucunhan, li aprenguèron que fasiá temps qu'èra pas mai Ministra, qu'avián balhat son pòste al Monteborg mas qu'aqueste matin èra pas al burèu, vist qu'èra partit en Menerbés per l'estrena del primièr potz d'extraccion de gas de sistre de França e d'Euròpa.

La Sega-Lana soriguèt : aqueste ser, seriá tornarmai Ministra que lo Monteborg n'auriá per mesadas de tornar montar del fons del potz ont, per inadverténcia, un vinhairon-pilar del país l'auriá fait cabuçar !

Nòstre conte novèl se pòt pas acabar sus la formula rituala del « E cric e crac, mon conte es acabat », mas puslèu sus un crit, sòrres e faires, per que fasquèssetz bon profit d'aquesta parabòla ! »

- Un legeire, que se ditz Mickael Carn-d’Òsses (e que se presenta coma Conselhièr Cultural) atira nòstra atencion sus una autra actualitat de l'estiu present a Carcassona. Atal, nos escriu : « Aqueste mes de Julhet nos daissa pas alenar : entre la  Copa del Monde de Foot, lo Desfilat e lo Fòc d’Artifici del 14 de Julh, ara  es lo Torn de França que nos tomba dessús ambe sa  Caravana coma la  Virada del Cèrç ambe la granissada. Organizat per una societat que se ditz « Amaury Productions » (aquò s’inventa pas) ! B’auriá calgut recampar tot e  far d’aquelis tres « eveniments » un sol : un grand match de foot a bicicleta, ambe d’equipas  militàrias en unifòrme, de  fòcs d’artifici blau-blanc-roges e de drapèls franceses de pertot. Auriam poscut far aquò a l’estadi Domec de Carcassona ambe lo 3en RPIMA qu’arribariá sul tarrenc en paracasuda, atal los suportaires poirián bramar un cant d’adieu « Salut, Salut a Vous, braves pioupious du troisième, chacun vous admire et vous aime », tot aquò comentat dins una caravana sonorizada de Radio-Lengadòc-Narbona  per l’Alan Roch de la Trivala e pel Patrick Sebastian de Briva !! Aquò òc qu’auriá  bona mina ! e ramosariá de monde ! Mas benlèu que si se fa pas ongan (NDLR : e aquò se faguèt pas !), se poiriá organizar per l’an que ven ? Òu, lo cronicaire, , seriás partent ? Se òc, telefòna-me, farem mitat-mitat sus la recèpta. Amicalament. » Mon paure Miquèl, vèni de gaitar mon calendièr e vesi que l'an que ven (coma ongan) serà pas possible per ieu de prene part a aquesta iniciativa plan interessanta. Bigeard, avètz dit Bigeard, coma es Bigeard !

- Unas pensadas estivencas : Lo melon d'agost trapa la cartagèna a son gost. Lo solelh d'agost escaufura la pèl e amadura lo rasim. D'agost, de la tardor anóncia lo gost. 
Agostenc Roch 

PAPIERÒT MENERBÉS (in La Semaine du Minervois, 21/08/14