Objet du blog

Ce blog présente principalement des articles sur les actualités concernant les religions, la spiritualité protestante, la culture et la langue occitanes, l'actualité personnelle et familiale. On peut aussi s'y trouver quelques billets d'humeur...

Aquel blòg presenta principalament d'articles sus las actualitats pertocant las religions, l'espiritualitat protestanta, la cultura e la lenga occitanas, l'actualitat personala e familiala. Se pòdon trobar qualques mots bilhetas d'umor...

jeudi 11 septembre 2014

COMMENTAIRE DE SAINT BRUNO SUR LE PSAUME 83


« Si je t'oublie, Jérusalem... ».


Que tes demeures sont désirables ! Mon âme a désiré entrer jusque dans les parvis du Seigneur, c'est-à-dire dans l'ample espace de la Jérusalem céleste, qui est la cité de Dieu.

Le psalmiste montre alors pourquoi il a désiré entrer dans les parvis du Seigneur, et voici cette raison: Seigneur, Dieu des puissances célestes, mon roi et mon Dieu, heureux les habitants de ta maison, la Jérusalem céleste ! C'est comme s'il disait : Qui n'aurait ce désir d'entrer dans tes parvis, puisque tu es Dieu, et donc Créateur, Seigneur des puissances, Roi, et qu'ils sont heureux, tous les habitants de ta maison ? Parvis et maison, ici, désignent la même réalité. Lorsque le psalmiste dit que leurs habitants sont heureux, il signifie que le bonheur dont ils jouissent est aussi grand qu'on peut l'imaginer. Et si l'on peut être certain de leur bonheur, c'est qu'ils te loueront, Seigneur, dans un amour fervent, pour les siècles des siècles, c'est-à-dire pour l'éternité. Leur louange ne serait pas pour l'éternité, si leur bonheur ne l'était pas aussi.

À ce bonheur, personne ne peut atteindre par lui-même ; il faut qu'il ait l'espérance, la foi et l'amour. Mais heureux est cet homme-là, c'est-à-dire : à ce bonheur parvient seul cet homme-là dont la force est en toi, Seigneur, pour monter les degrés du bonheur, ces degrés qu'il a disposés dans son cœur. Autrement dit : parviendra au bonheur celui-là seul qui, en se préparant dans son cœur à monter vers ce bonheur par les nombreux degrés des vertus et des bonnes œuvres, reçoit le secours de ta grâce. Par lui-même il est incapable de monter, comme l'atteste cette parole du Seigneur : Nul ne monte au ciel, à savoir par lui-même, sinon le Fils de l'homme, qui est au ciel.

Je dis que cet homme a disposé en son cœur les degrés, en tant qu'il vit encore dans cette vallée de larmes, c'est-à-dire dans cette existence qui est humble et remplie de larmes en comparaison de l'autre vie: de celle-ci, comparée à la première, il faut dire qu'elle est une montagne, et que la joie la remplit.

Du fait de cette parole: Heureux l'homme dont la force est en toi, on pourrait poser cette question: Dieu fournit-il un secours dans ce but? Et la réponse sera: oui, vraiment, le secours de Dieu est pour cet homme heureux. En effet, le Législateur, c'est-à-dire le Christ, qui nous a donné la loi, nous donne et nous donnera aussi avec constance ses bénédictions, les dons multiples de sa grâce ; par eux il bénira ses serviteurs, il les élèvera vers le bonheur. Et par ses bénédictions, les fidèles monteront de vertu en vertu,iront de hauteur en hauteur. Et à l'avenir, dans la Sion du ciel, on verra le Christ, le Dieu des dieux, c'est-à-dire celui qui, du fait qu'il est Dieu, déifiera aussi les siens. Ou encore : en ceux qui existeront en Sion on verra spirituellement le Dieu des dieux le Dieu Trinité. Ce qui revient à dire : Ils verront par la raison Dieu en lui-même, lui qu'ici-bas ils ne peuvent voir. Dieu en effet sera tout en tous. 

__________________________________

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire