Objet du blog

Ce blog présente principalement des articles sur les actualités concernant les religions, la spiritualité protestante, la culture et la langue occitanes, l'actualité personnelle et familiale. On peut aussi s'y trouver quelques billets d'humeur...

Aquel blòg presenta principalament d'articles sus las actualitats pertocant las religions, l'espiritualitat protestanta, la cultura e la lenga occitanas, l'actualitat personala e familiala. Se pòdon trobar qualques mots bilhetas d'umor...

jeudi 25 juin 2015

Taxis vs UberPop


Curieux pays que le notre qui ne gère les problèmes qu'une fois que les conflits sont portés dans la rue. Nos gouvernants devraient avoir l'art de l'anticipation, mais non. De la droite à la gauche, c'est tout le contraire.

Qui a dit:


Gouverner, c'est prévoir ; et ne rien prévoir, c'est courir à sa perte.
 

Devinez...un français !



Emile de Girardin -  La politique universelle (1852)

_______________________

*

mardi 23 juin 2015

Voici un billet d'humeur que je viens de publier sur facebook.

Je reviens sur l'article "   Et la Réforme dans la réforme" d'E. Bernind -  Réforme n°3614

 "La société, les profs et les institutions nous demandent de renforcer les fondamentaux, de développer les nouveaux enseignements et de ne rien mettre en option. C'est comme chercher la quadrature du cercle." résume Michel Lussault .

Je crois que nos "profs" et nos institutions prennent le problème à l'envers. Il ne s'agit pas  de maintenir ou non des options, de trouver un compromis comme l'affirme le président du CSP.
Je m'explique.
Autrefois (je parle des années 1950-1960) quand nous sortions de l'école primaire tous, nous savions lire, écrire et compter, même ceux qui partaient en apprentissage après le certificat d'études. 
Je voudrais rappeler que nous ne faisions quasiment plus de dictées quand nous entrions en classe de 6e. Ce n'était plus le temps de l'orthographe (qui était acquis) mais celui du latin, de l'analyse grammaticale, des maths et de la première langue, de l'histoire événementielle et chronologique.
Il semble qu'aujourd'hui, au sortir de l'école primaire, les fondamentaux: "lecture, orthographe et calcul" ne sont plus acquis.J'ai maintes fois constaté des fautes d'ortographe impardonnables même dans des thèses de doctorat! 
Je pose donc cette question: ne serait-ce pas le cursus et les méthodes d'enseignement du primaire qui seraient à revoir, plutôt que de tout reporter sur le secondaire qui lui, justement, est là pour "donner les moyens de développer de la curiosité intellectuelle, de la capacité à argumenter, à raisonner, à sélectionner de l'information" comme le souligne Christine Lécuyer? 
Il y a un temps pour apprendre à écrire et compter, puis un temps pour développer le savoir, l'intelligence et la culture. Si ces règles étaient respectées, les programmes du secondaire seraient certainement moins lourds, moins disparates et l'on pourrait faire l'économie du temps consacré aux futurs EPI.
J'ai malheureusement bien peur que les responsables du Conseil supérieur des programmes soient incapables d'envisager une réforme globale qui rendrait sa cohérence au cursus primaire-secondaire.
Cela me désole. Dommage!

Georges d'Humières
​Président du Conseil presbytéral
Eglise protestante unie de Narbonne​

samedi 6 juin 2015

Vorsicht, Verwechslungsgefahr!Karikatur aus der aktuellen JF
Posted by JUNGE FREIHEIT on mardi 2 juin 2015