Objet du blog

Ce blog présente principalement des articles sur les actualités concernant les religions, la spiritualité protestante, la culture et la langue occitanes, l'actualité personnelle et familiale. On peut aussi s'y trouver quelques billets d'humeur...

Aquel blòg presenta principalament d'articles sus las actualitats pertocant las religions, l'espiritualitat protestanta, la cultura e la lenga occitanas, l'actualitat personala e familiala. Se pòdon trobar qualques mots bilhetas d'umor...

dimanche 8 novembre 2015

Germaine d'Humières va fêter ses 100 ans !

Voici le texte écrit par mon cousin François d'Humière sur le site de  familial concernant notre tante Germaine:

Lundi 9 novembre , Germaine d'Humières ( La Majorie) , demi-soeur de Georges d'Humières , prêtre décédé en 2010, aura 100 ans ! 

Née à Maison Carrée , Alger, Algérie, elle vit actuellement en maison de retraite à Carcassonne , avec les ennuis de son âge : elle voit mal et entend très mal...

Néanmoins nous serons environ une dizaine de la famille ( Conros et Majorie) à fêter ce mémorable anniversaire à Carcassonne avec elle mardi 10 novembre et toute la maison de retraite qui a préparé une fête en son honneur. 

Elle mérite un hommage pour sa vie exceptionnelle que ce texte ci-dessous résume bien.
François d'Humières

" Décorée de la Légion d'Honneur par décret du 21 mars 2008 (chevalier) pour 62 ans d'activités professionnelles et sociales (au service d'une association de handicapés notamment). Croix de Guerre. Retraitée.Domicile: Carcassonne, 11
Résistante, en Indre, elle prête main-forte, les nuits, aux résistants sur les routes du département en faisant des dizaines de kilomètres à bicyclette, à travers bois, pour apporter des messages ou des affaires. Un soir, alors qu'elle guidait les soldats français qui ne connaissaient pas bien le pays, elle tombe sur des Allemands à l'entrée d'un village: " Les Français ont réussi à s'enfuir, mais pas moi. Les Allemands m'ont fait mettre à genoux, les mains derrière la tête. Ils ont dit qu'ils allaient me tuer. Mais finalement, ils m'ont assise sur le capot de leur voiture et ont roulé pendant une centaine de kilomètres. Comme cela, ils étaient sûrs que la résistance ne tirerait pas sur eux. C'était vraiment pas commode !"
Au bout du voyage, parce qu'elle n'avait ni pleuré ni crié, ils l'ont laissée repartir. " Je suis rentrée à pied, ma bicyclette était là où je l'avais laissée". La guerre se termine. Et avec elle, les espoirs de Germaine de fonder une famille s'envolent. "J'avais rencontré un homme. Mais il a été fait prisonnier par les Allemands et il est mort». La vie reprend son cours. Germaine, elle, cherche du travail.
Le roi du Maroc lui propose de s'occuper de ses enfants. Mais Germaine préfère venir s'installer dans l'Aude pour prendre soin de Dominique, un enfant handicapé. " C'était un petit garçon plein de vie, mais il a mal réagi au vaccin de la variole. Il a eu plus de 40° de fièvre pendant 14 jours. Il avait à peine 4 ans et le médecin disait de lui que c'était un mort vivant, qu'on ne pouvait plus rien en tirer".
C'était compter sans Germaine d'Humières. A force d'amour, de patience et de persévérance, elle le ramène à la vie. "Il fallait tout lui réapprendre: à manger, à parler, à marcher...Aujourd’hui, il marche plus vite que moi ". Elle prend soin de lui comme s'il était son propre fils. Jusqu'à s'investir dans l'AFDAIM (association d'aide aux infirmes mentaux), qui prend en charge le jeune homme. Il a été dans une école spécialisée, puis il a travaillé dans un CAT. Il emballait les couverts utilisés dans les avions. Il se débrouille tout seul maintenant. " Aujourd'hui Dominique a 52 ans. Depuis un an, il vit dans un foyer de l'AFDAIM à Pennautier. Mais il rentre chez Germaine tous les week-ends. "Je ne suis plus toute jeune et il fallait profiter de la place qui lui était proposée à Pennautier. Je m'ennuie un peu sans lui mais son installation s'est bien passée. Il est heureux là-bas, c'est le plus important..." Parce que pour Germaine, les autres sont toujours "le plus important". Le préfet de l'Aude, Bernard Lemaire, l'a promue chevalier de la Légion d'Honneur en juillet 2008. Une décoration que ce petit bout de femme porte en toute simplicité sur le col de son manteau, aux côtés de la Croix de Guerre. Deux petits rubans pour une grande dame". 
Sévrine Troucat  -  L'Indépendant 7/02/2010

Mon épouse et moi sommes touchés et très admiratifs de cette vie si belle, si riche et exemplaire. 
Nous souhaitons un bon et joyeux anniversaire à Tante Germaine. Nous serons heureux de participer à la fête organisée à la maison de retraite mardi prochain, 10 novembre
..
Georges d'Humières

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire