Objet du blog

Ce blog présente principalement des articles sur les actualités concernant les religions, la spiritualité protestante, la culture et la langue occitanes, l'actualité personnelle et familiale. On peut aussi s'y trouver quelques billets d'humeur...

Aquel blòg presenta principalament d'articles sus las actualitats pertocant las religions, l'espiritualitat protestanta, la cultura e la lenga occitanas, l'actualitat personala e familiala. Se pòdon trobar qualques mots bilhetas d'umor...

lundi 4 juillet 2016

MARIAGE



A propos de l'artice de A.M "Se dire oui devant Dieu", Réforme N° 3664, 30/06.
La lecture de l'article "Se dire oui devant Dieu"  me conduit à formuler une demande de précision, d'une part et une remarque d'autre part.

1) La précision sur le mariage musulman.
Anouar Kbilech affirme que le mariage civil et le mariage religieux vont de pair. Or quand on ne se marie pas à la mosquée, mais au domicile, "entre deux témoins, un imam et une personne de confiance", comment est-on sûr qu'il y a bien eu mariage civil préalable, ce qui est obligatoire en France? 
A écouter les travailleurs sociaux, il y aurait bien des cas de mariages privés sans mariages civils. Quelle est la réalité?

2) Mariage et protestantisme.
Florence Blondon, pourtant pasteure appréciée et reconnue de longue date, dit que le mariage chez les protestants n'est pas un sacrement mais que "c'est toutefois un véritable engagement". 
Je suis d'accord, à ceci près que dans notre Eglise, l'Eglise protestante unie de France, dont Florence est pasteure, on ne parle pas de mariage mais de bénédiction.
C'est agaçant! Nous avons tous travaillé le dossier "Bénir" pendant un an, et l'on peut encore lire ici ou là des pasteurs parlant de mariage! Non, notre Eglise ne marie pas! Elle bénit des couples civilement mariés . Ce n'est pas la même chose. 
Où est notre protestantisme si l'on ne dit pas les choses clairement au risque de la confusion. Et dans le journal Réforme, de surcroît!
Comment les médias peuvent-ils comprendre le protestantisme si notre vocabulaire reste appproximatif?
Encore hier, pour le culte pour la famille de Monsieur Michel Rocard, la journaliste de la télévision a parlé de "messe" au temple protestant! 
C'est bien cela qui est agaçant. Notre identité ne s'affirme qu'à partir d'un vocabulaire souvent catholique. 
Comment voulez-vous que les journalistes utilisent les bons mots, si même nos pasteurs ont un vocabulaire équivoque?
_______________
*

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire